Softmat participe au suivi de microplastiques dans l’océan

Comment les déchets d’emballage plastique se dégradent-ils dans l’océan ?
C’est la question abordée dans un travail récent consacré à la dégradation du polyéthylène lors d’une exposition prolongée à un milieu marin. Ce polymère semi-cristallin, très utilisé comme emballage plastique, voit sa nanostructure profondément modifiée, avec une augmentation de la cristallinité accompagnée d’une perturbation de l’ordre lamellaire. Cette modification de la nanostructure a des implications importantes pour comprendre la fragilisation, la dégradation chimique puis la rupture d’un déchet plastique en fragments de plus en plus petits, qui déterminent au final la durée de vie d’un emballage plastique dans l’environnement.

En collaboration avec des chercheurs du Laboratoire de Physique des Solides et du Lund Institute for Advanced Neutron and X-ray Science (Suède), deux chercheuses du laboratoire Softmat (équipes IDeAS et SMODD), ont participé à cette étude qui aborde la question de la durée de vie des déchets de polyéthylène (PE) dans l’environnement, en montrant que leur nanostructure évolue avec le temps.
En analysant des déchets plastiques de PE collectés dans l’océan Atlantique, les auteurs ont tiré des conclusions très simples mais importantes, quant aux processus déterminant la réintégration du PE dans le cycle naturel du carbone.

Pour en savoir plus